Chyc Polhit

Doctorat en Sciences de l’éducation | SLTC | UCO | Equipe ATIP du LISEC

Invétéré saltimbanque, on me considère souvent comme
un fou rêvant plus haut que les cheveux dressés de sa
tête. Je préfère dire de moi que je suis un malhabile
prosateur gourmand des choses de l’esprit.
J’aime malaxer les connaissances aux
croyances comme un alchimiste patenté.
Chevelure broussailleuse et barbe en bataille,
j’entrechoque avec facétie et opiniâtreté, les sciences,
les sens et les arts, pour générer l’étincelle ultime qui
allumera les lumières d’une autre raison : celle de mes
ancêtres restés en Afrique…

Hamadou Âmpaté Bâ

« Quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle »

20 ans de spectacles

J’ai grandi à Moanda, un petit village du sud du Gabon dans la région du Haut Ogooué. Mon père est de l’ethnie punu tandis que ma mère est Nzabi du clan  des Kotas. Fait étrange dans un mariage de deux ethnies régies par le matriarcat, j’ai gardé le nom d’un de mes aïeuls paternels : Mamfoumbi, ce qui signifie en langue punu : la dépouille pour qui l’on pleure. C’est une définition très élogieuse car en effet, dans la plupart des rituels animistes du Gabon, la mort et le mort occupent une place centrale.  Mon identité est donc intimement liée à cette fonction de conteur qui consiste à prolonger la mémoire de ces morts dans nos vies bien artificielles.

Conte

Babayagagogo

Par ses airs inoffensifs de conte musical pour petites oreilles avides de gourmandises sonores, cette parabole africaine surprend les enfants autant que les adultes récalcitrants au “goût des autres”.

 

Lapin Zinzin

un conte sur l’identité

Dans un village perdu au cœur de la forêt africaine, vit dans une petite case plantée entre deux cocotiers, un lapin un peu bizarre, un peu « toc-toc » que l’on appelle, lapin Zinzin.Lapin Zinzin comme son nom l’indique, est complètement « fou-fou ». Il ne fait jamais ce qu’on lui dit. Si tu dis au Lapin Zinzin qu’il doit aller à droite … il regarde, baisse l’oreille et va à gauche … Il a le droit d’aller partout, dans la savane, du côté de la rivière mais jamais au grand jamais, dans la forêt interdite. C’est sa maman qui lui a défendu de se rendre dans cette forêt dangereuse, et pourtant, la nuit de noël, il désobéit et s’aventura tout seul au cœur de cette forêt interdite. A peine à t-il mit le pied dans cette forêt qu’il lui arriva une terrible chose…

Le monde des fables

S’intéresser aux fables de La Fontaine c’est instiguer discrètement des notions de solidarité aux jeunes. C’est leur apprendre à regarder au-delà des caricatures, c’est tout simplement éduquer leur regard et s’intéresser aux autres.

La majorité des contes passent en effet par le filtre de l’animal. L’animal y est porteur de valeur morale. Il stimule l’imaginaire des enfants tout en préservant une distance. Par les enfants, ce sont les parents que nous voulons aussi atteindre.
L’animal, en tant que personnage, véhicule des valeurs et des aventures. Il provoque l’empathie de l’enfant, tout en installant une distance par rapport à ce qui arrive au protagoniste. Les parents, témoins de cette mécanique, se laisseront eux-aussi guider par les chemins de la monstration.

La fable va finalement devenir cet espace dans lequel l’enfant va confronter son opinion avec celle des adultes accompagnateurs.

L’intérêt est de susciter l’envie de s’intéresser au patrimoine moral, à ce rien d’immatériel qui fonde les valeurs de la nation. Les Fables seront toutes mises en scène avec soin dans cette perspective.

Bella la belle

Conte initiatique

Bella la belle est un conte initiatique qui interroge le rapport des sociétés sécularisées avec la vieillesse et la mort. 

Il présente le parcours d’une jeune et belle fille qui voulant étancher sa soif de vivre, aura consacré toute son existence à la poursuite du vent dans les chimères d’une éternelle jeunesse bien éphémère. Elle trouvera la quiétude intérieure au soir de sa vie, rassasiée d’avoir vécu et réconciliée enfin avec le temps et ses vicissitudes. C’est la tragédie humaine jouée à l’échelle d’un seul être. Ce conte dessine un chemin d’intériorité qui ouvre à un regard nouveau sur la fin de vie et l’accompagnement à la mort.

« C’est aussi un spectacle familial, drôle et profond, sur le sens de la vie, la dignité humaine et le rapport à la mort. »
EstRépublicain

Intérêt pour le numérique

Dans le cadre d’une première réflexion en Master 2, je m’étais interessé à la question de la construction de l’identité numérique par la narrativité. Mes travaux consistaient à étudier l’identité narrative de Paul Ricoeur comme processus performatif d’élaboration d’une identité professionnelle numérique maîtrisée dans les quartiers « Politique de la Ville ». À partir d’une démarche itérative de « recherche-action », j’avais requalifié une plateforme d’e-commerce (Prestashop) en objet transactionnel de rationalisation de l’expression des idéels des sujets interviewés. Le résultat de mes analyses qualitatives corrélées aux données discrètes collectées sur cette plateforme numérique m’avait permis de construire les prémices d’identités professionnelles numériques prégnantes au regard des enjeux de développement socioéconomiques des quartiers prioritaires de la ville.

Digital

Développement web

Développement Web (HTML, XML, Javascript, etc, PHP)

Infographie (Photoshop, Fireworks, illustrator, etc)

Informatique industriel

Informatique de réseau (Hardware et software, etc)

PL7, Lander, GMAO, GPAO

3 livres audio parus

Je co-dirige les Editions Les Parabolleurs dans laquelle j’ai  déjà publié 3 livres de contes tirés de ma collection dénommée: Les Fables de Chyc Polhit.

Edition

Babayagagogo

Il était une fois, une petite tortue rejetée par ceux de la mer et par ceux de la terre parce que trop différente d’eux. Sans jamais douter de son identité, elle finira par changer en mieux ce monde par la seule force de son amour.

Zwingui-Zwingui

C’est l’histoire d’un petit serpent qui se plaignait sans cesse de son corps et de son sort. Il n’en pouvait plus de cette malédiction qui l’obligeait à ramper dans le pipi des ouistitis et le caca des impalas ! C’est pourquoi il se mettra un jour en quête de pattes, pour pouvoir enfin marcher. Au bout d’un long périple parsemé d’obstacle et d’embuche, il fera une rencontre qui va entièrement le transformer et changer sa destinée.

Cette fable africaine est une ode à la persévérance autant qu’à la puissance de cet amour qui transforme les coeurs et transcende les êtres. 

Lapin Zinzin
Dans un village perdu au cœur de la forêt africaine, vit dans une petite case plantée entre deux cocotiers, un lapin un peu bizarre, un peu « toc-toc » que l’on appelle, lapin Zinzin. Lapin Zinzin comme son nom l’indique, est complètement « fou-fou ». Il ne fait jamais ce qu’on lui dit. Si tu dis au Lapin Zinzin qu’il doit aller à droite … il regarde, baisse l’oreille et va à gauche … Il a le droit d’aller partout, dans la savane, du côté de la rivière mais jamais au grand jamais, dans la forêt interdite. C’est sa maman qui lui a défendu de se rendre dans cette forêt dangereuse, et pourtant, la nuit de noël, il désobéit et s’aventura tout seul au cœur de cette forêt interdite. A peine à t-il mit le pied dans cette forêt qu’il lui arriva une terrible chose…

« L’attention est un phénomène relationnel », entretien avec Renaud Hétier

Jeudi 25/11/2021

Nous avons échangé avec Renaud Hétier, enseignant-chercheur en sciences de l’éducation à l’Université Catholique de l’Ouest à Angers. Auteur de plusieurs ouvrages sur l’attention, il défend l’idée que le numérique perturbe notre attention parce qu’il amenuise nos relations interpersonnelles.

Coronavirus : des artistes lorrains confinés créent des contes en ligne ludiques pour remonter le moral des familles

Le confinement a peut-être mis fin aux projets spectacles, mais pas à la créativité ! La preuve en images avec ces contes africains interactifs postés chaque mercredi sur YouTube par les Trombinoz’notes pour divertir les familles, comme un beau pied de nez des artistes lorrains au Coronavirus.

Déjouer les pièges de la toile avec Babayagagogo

La tortue Babayagagogo, héroïne des fables du conteur Chyc Polhit, a servi de guide aux écoliers pour aborder en classe la problématique des dangers des réseaux sociaux en accès libre. Objectif : faire attention aux fake news, apprendre à démêler le vrai du faux.

Ma posture de recherche

Une perspective hugolienne de l’hypermodernité que je tente de cerner par des élans narratifs

« la forme c’est le fond qui remonte à la surface »

Si l’on se réfère à la vertu libératrice de l’intuition de Victor Hugo comme exprimée dans la parution du tome « Critique » de l’édition Laffont ( Proses philosophiques des années 1860 -1865), on peut envisager la poétique comme un moyen intuitif permettant d’accéder au réel sous-tendu derrière les mots. En effet, une partie de la thèse du penseur esthète soutient que « la forme c’est le fond qui remonte à la surface » de telle sorte que de la configuration euphonique des mots, l’on puisse naturellement déduire des sens inductifs qui échappent à la sémantique pure. C’est une fantaisie consubstantielle à toutes les langues que de s’habiller de sonorités et de signes qui font autrement sens. N’est-ce donc pas ce que s’essayait de décrire Vincent Estellon dans un tout autre domaine relevant de la psychanalyse, quand il affirmait que « la tonalité de la parole est essentielle pour attester d’effets de présence en deçà de ce qui est signifié » ? (2014) . Ainsi donc, pour quelques oreilles sensibles à l’éloquence des mots, « hyperactivité » ; « hyperconnectivité » ; « hypersophistiqué » ; « hypertextualité » ; « hyperrapide » ; sont autant de phonèmes aux tonalités contigües, qui sonnent et résonnent sur le derme de « l’hypermodernité » en révélant tout ou partie de sa nature profonde. Et comme de métalinguistique il est question et qu’en la matière aucune disposition irréductible des sciences modernes ne peut en figer le périmètre, je prends fait et cause pour l’originalité dialectique du célèbre poète quand il prétend que « Le raisonnement vulgaire rampe sur les surfaces… » tandis que « … l’intuition explore et scrute le dessous ». C’est d’ailleurs la même orientation que donne Renaud Hétier à sa pédagogie opérante lorsqu’il affirme que : « l’imaginaire est […] source et élan vers le savoir … » et, « Il importe cependant de comprendre de quelle façon cet imaginaire est susceptible de configurer notre appréhension du monde, des objets, du réel même. Ceci, notamment dans la situation où sont les jeunes chercheurs en sciences sociales, qui doivent faire à la fois avec la force de leur intuition – du fait de leur « jeunesse » dans la recherche, et avec le rapport impliqué et impliquant qu’ils ont avec leurs objets, qui sont volontiers d’autres sujets, quand il ne s’agit du sujet qu’ils sont pour eux-mêmes » (2009).

 

La thèse: d’abord une aventure poétique

Je me reconnais parfaitement dans cette situation de l’apprenti-chercheur plongé dans le magma foisonnant des turpitudes de ses atermoiements universitaires. Je ne sais pas à l’évidence, comment distinguer les limites du sens métaphorique de l’objet que je quête, du sujet que je suis qui par ses propensions pour l’allégorie narrative, se surprend à distendre le réel pour circonscrire dans l’universel un néologisme aux contours ethnocentriques.

Rasséréné par la leçon ranciérienne donnée plus haut par le Professeur Hétier qui préfigure ici Jacotot le Maître émancipateur (Rancière J. , 1987), je me suis libéré des carcans universitaires et de la mélasse des propositions infertiles de l’explication. Aussi, puis-je sans m’excuser de faire, explorer le sens lyrique que recouvre l’hypermodernité à la lumière de mon imagination d’invétéré conteur et m’abandonner à l’inextinguible intuition du rêvasseur assumé. Et, pour ne pas m’égarer malgré tout dans les digressions totalisantes du système explicateur[1] (Rancière J. , 2008, p. 25) qui annihilent en nous toutes agilités intuitives, j’opte pour un voyage initiatique conduisant du récit étymologique du préfixe « hyper » au récit étiologique révisée de son radical : la « modernité ».

 

[1] « C’est le maître qui décrète l’ignorance et comme explicateur il a besoin de l’incapacité de l’élève ou la constituer comme telle. Prendre systématiquement l’initiative d’expliquer, c’est démontrer que l’élève ne peut comprendre par lui-même (par le tâtonnement et avec méthode) et qu’au mieux il ne fait qu’acquérir l’intelligence du maître » .

.

.

Artiste international

Attention ça tourne!

20 ans d’expérience et plus de 2000 spectacles en Europe et en Afrique
Slovaquie (Krahoba Lehota) Campfest  Août 2018
Roumanie à Bratascanga (Budapest) Youth Music Fest  | JuilI 2017
Belgique à Arlon, Namur, Bruxelles, Chiny, Stavelot, Liège,
Suisse à Genève, Yverdon, Gland, Neufchâtel, Luxembourg
Algérie à Alger Nuit du conte africain | Oct 2017
Côte d’Ivoire à Abidjan, Noël pour les orphelins de la guerre | Dec 2017
Maroc à Oujda, Soliday | Juil 2014
Gabon à Libreville, Dire en Fête | Dec 2010
Gabon à Libreville,Noël au Palais Présidentiel | Dec 2009

Bientôt les states!

Du 12 au 28 septembre 2022 je serai en tournée avec toute ma troupe aux Etats Unis. Ne manquez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux.

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Derniers articles

Déjouer les pièges de la toile avec Babayagagogo

Déjouer les pièges de la toile avec Babayagagogo

La tortue Babayagagogo, héroïne des fables du conteur Chyc Polhit, a servi de guide aux écoliers pour aborder en classe la problématique des dangers des réseaux sociaux en accès libre. Objectif : faire attention aux fake news, apprendre à démêler le vrai du faux.

Soutenir mes projets

Chyc Polhit
13 rue Wilson, 54500 Vandoeuvre-Lès-Nancy
06.51.61.36.56

Mon agenda

Collectage en Afrique

Août 08, 2022 | Gabon

Projet de collectage de contes dans le sud est (Mouila) et sud ouest (Moanda) du Gabon.

Tournée Amérique du nord

Septembre 12, 2022 | USA

Avec mon collectif d’artistes, je commence une tournée de spectacle qui va me donner à parcourir les Etats Unis en long et en large. C’est une expérience nouvelle de contage dans une autre langue (anglais).

Tournée Europe

Décembre 01, 2022 | France, Angleterre, Roumanie, Slovaquie, etc

Pour clôturer l’année, j’entreprends une tournée européenne avec ma compagnie Les Trombinoznotes.

Vous souhaitez me contacter?