LE DOCTORANT

QUI EST CHYC?

Invétéré saltimbanque, on me considère souvent comme
un fou rêvant plus haut que les cheveux dressés de ma
tête. Je préfère dire de moi que je suis un malhabile
prosateur gourmand des choses de l’esprit.
J’aime malaxer les connaissances encyclopédiques aux
croyances populaires comme un alchimiste patenté.
Chevelure broussailleuse et barbe en bataille,
j’entrechoque avec facétie et opiniâtreté, les sciences,
les sens et les arts, pour générer l’étincelle ultime qui
allumera les lumières d’une autre raison : celle de mes
ancêtres restés en Afrique…

www.conteurafricain.fr
L’aspirant chercheur

Les motivations de l’aspirant chercheur

Amadou Hampaté Bâ
« En Afrique, un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle ».

Dans le cadre d’un précédent projet de recherche, Chyc Polhit s’était déjà intéressé à la question de l’identité numérique en lien avec la narrativité. Ses travaux consistaient à étudier l’identité narrative de Paul Ricoeur comme processus performatif d’élaboration d’une identité professionnelle numérique maîtrisée dans les quartiers « Politique de la Ville ». À partir d’une démarche itérative de « recherche-action », nous avons requalifié une plateforme d’e-commerce (Prestashop) en objet transactionnel de rationalisation de l’expression des idéels des sujets interviewés. Le résultat de ces analyses qualitatives corrélées aux données discrètes collectées sur cette plateforme numérique nous a permis de construire les prémices d’identités professionnelles numériques prégnantes au regard des enjeux de développement socioéconomiques.
Pour en savoir plus

Il veut s’inscrire dans le même élan dans le cadre d’un projet de thèse. Il souhaite que le fruit de ses recherches soit accessible au plus grand nombre, d’où la nécessité de vulgariser son travail et le rendre le plus communicant possible. C’est l’objet de ce site.

L’exercice est déroutant tant il oblige les partisans de
Descartes à emprunter les chemins plus exotiques de la
dialectique discursive et de se laisser perdre dans la
constellation de trajectoires que Paul Zumthor (20è s.)
nomme l’oraliture : une myriade de savoirs transmis par
les contes, les mythes, les chansons, les proverbes, les
devinettes, les adages… C’est toute la richesse de ma
littérature orale allégorisée par l’illustre conteur
Amadou Hampaté Bâ quand il disait : « En Afrique, un
vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle ».

Si je vous dis tout ceci, c’est bien entendu pour me
raconter, pour vous construire intentionnellement une
identité voulue de moi et « gestuée » par l’effort de mon
esthétisation (Boas 2003 [1927]).
Ce processus à la fois poétique et anthropologique de
construction de soi par la narration est l’objet de mes
réflexions depuis ces 20 dernières années.
Je sillonne depuis le monde, l’Europe centrale et
Occidentale, l’Afrique du nord et de l’Ouest en quête de
cette esthétique fuyante qui fonde l’exercice de
narration. Je cherche à comprendre cet objet dans
toutes ses implications cognitives, psychologiques,
anthropologiques et sociales – à fortiori- dans ce
contexte mondialisé d’hypermédialité et
d’interculturalité.

L’équipe de recherche

Mes directrices de thèse

LISEC – CEREFIGE 

MARCANDELLA Elise

MARCANDELLA Elise

Maitre de conférences

Email : elise.marcandella@univ-lorraine.fr

Téléphone :
INPL, Université de Lorraine, ENPC/ENGREF/UPVM
Equipe : CEREFIGE et collectif PICOTE

 

 

HOUOT Isabelle

HOUOT Isabelle

Maitre de conférences

Email : isabelle.houot@univ-lorraine.fr
Téléphone : 06 78 21 54 67
Université de rattachement : Université de Lorraine
Lieu de travail : Campus SHS, Nancy
Equipe : Activité, travail, identité professionnelle