La question DE RECHERCHE

Le conte africain comme artefact médiateur artistique favorisant l’inclusion numérique des jeunes des Quartier Politique de la Ville.

Observer la pratique d’un conteur  dans les structures sociales et éducatives des quartiers « Politique de la Ville », dans le cadre d’un e-Lab (Fabrique des possibles) soutenu par les programmes PLANÈTE et AMBITION 21 de la  délégation académique au numérique éducatif (DANE) de Nancy-Metz 

PLANETEAMBITION 21

Ce que je veux comprendre

  • Quels sont les fondements du conte qui justifient sa pertinence en didactique numérique ?
  • Pourquoi et comment l’imaginaire du conte contamine-t-il nos représentations sociales ?
  • Quels sont les principes éducatifs du contes transposables dans le champ des applications numériques et du développement durable ?
  • Comment la pensée-narrative peut-elle être modélisée en pensée logique-scientifique (schèmes narratifs) de sorte à tresser des synoptiques inductifs de médiation numérique ?
  • Au regard des lois « morales » communes comment le fait de raconter et de se raconter au travers le prisme d’un objet transitionnel (avatar, animal, etc.) induit-il d’autres comportement – « bon usages » – valorisable dans le champ social ? A savoir :
    • Comment les animations en lien avec les associations de quartier et le Fablab permettent-elles des médiations vers les enfants et vers les familles ?
    • Quel est l’impact de cet accompagnement ?
    • Est-il transférable à des projets liés à la ruralité ?
    • Quels sont les paramètres indispensables qui pourraient conduire à une amélioration du jeu en vue de mieux installer les bons usages du numérique sur le territoire ?

      Cette dernière question permettra d’introduire une dernière voie, différente mais nécessaire : l’analyse de la valeur de cette nouveauté en didactique numérique pour le développement durable des territoires des quartiers prioritaires.

       

Ce que je veux expliquer

Une étude approfondie du créateur-innovateur, du conteur, de l’entrepreneur-médiateur ; une meilleure connaissance de ses capacités de « fictionnalisation », d’anticipation, de résilience, une compréhension de sa manière d’imaginer, de se projeter dans le rêve (principe de plaisir) tout en restant dans le réel (principe de rationalité), permettra de mieux estimer la valeur territoriale de cette innovation, sur un champ plus humaniste dépassant le cadre restreint de l’économie marchande.

Visitez mon site dédié à mes contes en ligne et de nombreuses ressources téléchargeables gratuitement.

Objectif

  • Lutter contre la violence numérique chez les jeunes

Proposer les conditions dans lesquelles pourra être établi un cadre de sensibilisation aux « bons usages » du numérique pour lutter contre les phénomènes de violence numérique chez les jeunes de cité.

  • Favoriser la citoyenneté numérique

Suggérer des espaces et modalités de transmission de savoirs et de valeurs propices au développement de la citoyenneté numérique en dépit des frontières culturelles et générationnelles.

  • Promouvoir la conception et la diffusion d’outils et services pour le « bon usage » du numérique

Déterminer les éléments nécessaires à la production d’outils et services de capacitation numérique pouvant aider à pallier le manque de ressources didactique.

  • Encourager la transmission des « bons usages » en espace éducatif

Identifier le contexte favorable à la transmission des « bons usages » du numérique auprès d’enfants scolarisés ou pris en charge dans des structures ludo-éducatives.

 

 

HYPOTHÈSES

L’identité narrative « ricoeurienne » est mobilisée dans les syllogismes zoomorphiques que permet l’éducation au numérique par la fable africaine.

La pensée narrative induirait systématiquement une logique-scientifique propice au développement chez les jeunes, d’un usage « raisonné et raisonnable » du numérique.

 

Jerome Bruner

Pourquoi racontons-nous des histoires?

Pascal Plantard

Anthropologie des usages du numérique

M-L Martinez-Verdier

Approche anthropologique en éducation

Une citation

Jerome BRUNER

 » Le récit est le seul moyen dont le jeune enfant dispose pour organiser le monde et son expérience. Comme il n’est pas en mesure de recourir aux concepts de cause, d’effet et de relation, il fabrique des histoires. Il comprend sa propre vie en se la racontant et poursuit sa réflexion sur cette base. Si un aspect de son expérience n’entre pas dans une structure narrative, il l’oublie facilement et ne s’en sert pas pour cogiter.« 

– Jerome Bruner

Retour sur JANEF 2019

Ambition 21 Numavenir raconté

La belle histoire de « Num », le lapin qui a de l’avenir !
Conte Numavenir présenté par Chyc Polhit et Les Trombinoz’notes à la JANEF 2019.

Feedback

Le numérique élargit l’éventail des manières d’apprendre. Il permet d’enseigner selon de nouvelles modalités en prenant appui sur des ressources inédites et diversifiées. Ces supports permettent des approches pédagogiques nouvelles.
La journée académique du numérique, depuis vingt ans, contribue à la construction d’une culture commune du numérique éducatif dans l’académie. Elle a pris une dimension particulière en 2019 et s’intègre dans une semaine complète.
Et parce que l’Ecole est l’affaire de tous, la semaine consacrée au numérique éducatif organisée du 11 au 16 mars 2019 s’est terminée le samedi 16 mars par une demi-journée ouverte au grand public intitulée « J’apprends le numérique en famille ! » (JANEF).
Dans cette vidéo, la troupe de Chyc Polhit et Les Trombinoz’notes présente un conte créé » spécialement pour Numavenir lors de la JANEF : Num, le lapin qui a de l’avenir.

JANE et JANEF Mise à l'honneur du projet

Sur le pavillon académique, les élèves et leurs enseignants présentent leurs actions dans Numavenir. Mener des projets avec les partenaires séniors dans la classe, travailler autrement avec learningApps, apprendre avec une vidéo, organiser ses idées avec Mindview…

Au coeur de l’évènement…l’exposition interactive et en réalité augmentée Numavenir.

De nombreux élèves sont venus avec leurs enseignants et assurent l’accueil et l’assistance des participants. Ils ont déjà mis la main à la pâte depuis plusieurs jours pour l’organisation de ces 3 journées.

Les partenaires de la Dane, éditeurs de ressources et équipementiers sont présents. les enseignants et les établissements s’acculturent aux nouveaux outils pédagogiques numériques.

Les familles découvrent les pratiques du numérique dans les écoles de leurs enfants, robots, Fablab, web radio, web tv, photo booth…

Et pour clore cette belle fête du numérique éducatif pour toute l’académie, la compagnie de Chyc Polhit et les Trombinoz’Notes présente le conte Numavenir, « Num, le lapin qui a de l’avenir » que vous retrouvez dans son intégralité ici : Le conte Numavenir

i

BLOG

ARTICLES ET LECTURES

Résumés de lectures, propositions d'articles, sitographie, etc

Du récit hypertextuel au récit interactif

Du récit hypertextuel au récit interactif

L’écriture de récits non-linéaires a souvent fasciné les écrivains. On peut penser à Tristram Shandy (1760) de Laurence Sterne. Ce roman est parsemé d’incitations à une lecture non-linéaire, par exemple :

2

S’il se trouve d’ailleurs des lecteurs à qui il déplaise de remonter si loin dans ce genre de cause, je ne puis que leur conseiller de sauter par-dessus le reste de ce chapitre, car je déclare d’avance qu’il a seulement été écrit pour les curieux et les chercheurs.

Rencontre avec Jacques Rancière | Le maître ignorant

Rencontre avec Jacques Rancière | Le maître ignorant

Note de l’auteur
Ma découverte de Jacques Rancière s’est faite avec celle en parallèle de Jerome BRUNER, Pourquoi nous racontons-nous des histoires ? Par ailleurs, ma découverte de la biographie philosophique de Jacotot n’est que parcellaire. Je n’ai pas eu le temps de saisir sa pensée dans son entièreté. Mes écrits vont donc sans doute évoluer et s’étayer en fonction de ma meilleure connaissance de son œuvre.

La place des contes dans les programmes scolaires

La place des contes dans les programmes scolaires

Usages didactiques du conte à l’école et au collège
Les contes merveilleux au lycée général et technologique : un enseignement optionnel
L’étude des contes dans le supérieur : approches littéraire, psychanalytique et didactique
Vers une ouverture des usages du conte dans les programmes scolaires

Pratique du conte

Pratique du conte

PRATIQUES DU CONTE : REVUE DE LA LITTÉRATURE

Les contes sont depuis quelques années au centre d’un renouveau d’intérêt scientifique. Dans le domaine de la psychopathologie, au croisement des concepts de médiation psychique et de narration, le conte fait l’objet de recherches et de théorisations cliniques et est à l’origine de pratiques thérapeutiques individuelles et groupales novatrices. Dans cet article, nous passons en revue quelques-unes de ces théorisations et approches dont l’hétérogénéité caractérise la nature malléable du conte. En dépit de cette diversité, les auteurs examinés soulignent notamment ses liens avec le sensoriel et l’archa ïque, au carrefour de l’intra- et de l’interindividuel, et son rôle essentiel dans la constitution des processus transitionnels et du préconscient. C’est ainsi que le conte, au même titre que le mythe, doit être considéré comme un moyen thérapeutique particulièrement indiqué pour traiter les pathologies de la (post-)modernité liées le plus souvent à des failles importantes de la symbolisation et pour cela difficilement accessibles à l’analyse traditionnelle.

Déjouer les pièges de la toile avec Babayagagogo

Déjouer les pièges de la toile avec Babayagagogo

La tortue Babayagagogo, héroïne des fables du conteur Chyc Polhit, a servi de guide aux écoliers pour aborder en classe la problématique des dangers des réseaux sociaux en accès libre. Objectif : faire attention aux fake news, apprendre à démêler le vrai du faux.

Calendrier

Etapes principales du programme de recherche

XX

Mois

Inscription en école doctorale

Infos sur l'évènement

XX

Mois

Etape 2

Infos sur l'évènement

XX

Mois

Etape 3

Infos sur l'évènement

XX

Mois

Etape 4

Infos sur l'évènement

XX

Mois

Etape 5

Infos sur l'évènement

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

XX

Etape 6

Etape 5

Infos sur l'évènement